CENTAURE2016RE001.jpg
CENTAURE2016RE002.jpg
CENTAURE2016RE003.jpg
CENTAURE2016RE004.jpg
CENTAURE2016RE005-2500x1666.jpg
CENTAURE2016RE006.jpg
CENTAURE2016RE007.jpg
CENTAURE2016RE008.jpg
CENTAURE2016RE009.jpg
CENTAURE2016RE010.jpg
CENTAURE2016RE011.jpg
CENTAURE2016RE012.jpg
CENTAURE2016RE013.jpg
CENTAURE2016RE014.jpg
CENTAURE2016RE015.jpg

CENTAURE

(PROJET EN COURS)

Le Théâtre du Centaure travaille, dans la réalisation quotidienne d’une utopie, sur la fusion entre homme et cheval, en dépassant les limites individuelles qui séparent l’un de l’autre. Les membres de cette famille vivant ensemble a leur chevaux, proches des écuries, dans des caravanes garées à coté du chapiteau noir où sont présentés les spectacles. A partir du moment où le cheval entre dans les écuries, il fait partie de la famille et une complicité évoluera jusqu’à la fin de sa vie.

En observant les sessions quotidiennes d’entrainement, je me suis aperçue que la priorité du travail ne réside pas uniquement dans la performance physique nécessaire au spectacle, mais plutot sur le rapport émotionnel et mental entre le cheval et son cavalier.

L’acteur-centaure dirige le cheval avec le corps, à travers les mouvements de son bassin et de ses jambes. L’actrice-centauresse monte debout, sa longue robe noire ne faisant qu’une avec la robe noire du cheval, dans une unité allant au delà du sens physique.

Le cheval semble recevoir la perception des ordres de son cavalier avant meme qu’il ne soient donnés. Tout se transmet par la pensée; il est clair que le cheval se plait à anticiper les désirs du cavalier. Le potentiel et la personnalité de chaque cheval sont respectés, le cavalier ira dans le sens qui lui est le naturel et le plus brillant. On peut parler en terme de dressage, mais le travail du centaure ressemble beaucoup plus a une relation personnelle, a une écoute réciproque, a un développement mutuel et intime.